Les infos Yoga

La transmission du yoga par François Lorin et Ludovic Borrel

François Lorin, Ludovic Borrel

François Lorin

Mon premier séjour à Madras auprès de T.K.V. Desikachar a eu lieu à l’automne 1966 ; j’ai perfectionné avec lui les techniques posturales, respiratoires et le Yoga Sūtra de Patañjali jusqu’en 1988.
Diplômé à Grimentz, je participe à la vie de l’Institut Français de Yoga et des organismes qui l’ont précédé (FFYV et VIA).

Je suis vice-président de l’Union européenne de yoga (UEY) depuis le congrès de Zinal 2018.

Ludovic Borrel

Après avoir pratiqué le kung-fu Shaolin pendant 7 ans, je découvre le yoga en 2004. Séduit et passionné par la richesse de l’enseignement du yoga Desikachar, je m’investis rapidement dans plusieurs formations de yoga auprès de François Lorin. Je suis formateur au sein de l’IFY.

J’ai également suivi l’enseignement de Sébastien Fargue pendant 2 ans, une approche non dualiste de la méditation.

 

 

François Lorin

Pourquoi transmettre le yoga ?

Pour s’ouvrir aux êtres humains tels qu’ils sont, à la vie telle qu’elle est…

La vision profonde transmise par le yoga est qu’il faut dépasser l’ignorance qui nous maintient dans un sens erroné d’identité : je ne suis que ce corps, que cet esprit… et découvrir qui je suis vraiment : pure conscience, attention pure, le Voyant (selon la terminologie du Yoga- sūtra).

La fonction d’enseignant de yoga conjugue la transmission d’un savoir visant à atténuer la souffrance en ce monde, et à favoriser les prises de conscience qui aboutissent à la réalisation de qui nous sommes vraiment. Cette réalisation passe par les chemins normaux de la parole et de la pensée.

Quel sens donnes-tu à la transmission du yoga ?

Transmettre le yoga c’est montrer et démontrer que nous pouvons et devons être totalement vivants, sans peur de la mort, sans crainte de l’action, sans compromis avec les fausses valeurs du monde, avec respect pour le faible et l’innocent (inclus plantes et animaux et rivières et forêts, etc.) avec détermination et enthousiasme, libre de la fausse identité psychologique, donnant libre cours à la sensibilité et à l’intelligence, laquelle n’est pas calcul, rationalité ou intellectualisme mais bien, avec l’amour sans attaches, les formes ultimes et l’unique démonstration de l’incessante et prodigieuse créativité de ce qui est.

 Au-delà des aspects matériels pour gagner ta vie, pourquoi est-ce que tu transmets le yoga ?

Avais-je réellement le choix ?

 

Ludovic Borrel

Quel sens donnes tu à la transmission du yoga ?

Transmettre le yoga c’est éveiller l’intérêt des personnes à la conscience, dans un partage où l’enseignant et le pratiquant souhaitent avancer ensemble, dans une relation d’égal à égal et de cœur à cœur. Au fil de cette exploration, la relation à soi, aux autres, à la vie, se transforme et laisse place à ce que je suis. La transmission du yoga favorise l’attention et l’écoute, invite à regarder les choses comme elles sont, à se dépouiller de ce qui fait souffrir, à s’autoriser à être soi-même, à accueillir la vie telle qu’elle se présente. Elle amène le pratiquant à répondre à ses besoins et à trouver sa propre voie.

Par la reconnaissance de ce que nous sommes et l’acceptation de notre condition, notre nature essentielle se révèle et nous fait ressentir le lien qui nous unis à tout.